Wednesday, September 10, 2008

Chapeau Yves Custeau

Voici une version malade mentale de l'ouverture de William Tell par un gars de Sherbrooke (que je ne connais pas, mais on a des connaissances communes).

Enjoy!

No comments: