Friday, February 09, 2007

Anna Nicole Smith et Sid Vicious, même combat

Hier en Floride est décédée Anna Nicole Smith, 5 mois après la mort de son fils, 5 mois après la naissance de sa fille. Levez la main si vous êtes surpris. Je pense honnêtement pas que ça va faire un gros show d'aisselles. Cela dit, je ne veux pas tomber dans le pathos. Pour être honnête, je riais encore d'elle avant-hier, alors je ne clamerai pas aujourd'hui qu'elle était incomprise ou je sais pas quelle connerie PC. Ce que je veux, c'est qu'on réfléchisse un peu aux raisons qui font que quelqu'un comme elle tombe si bas, et y reste.

Comme ce fut d'ailleurs le cas avec Sid Vicious, quand on regarde tout ça on est tentés de se dire : « mais pourquoi personne ne l'a arrêtée? Rentrée de force en désintox? Son agent? Son publiciste? N'importe qui?» À mes yeux (et sous mon regard cynique), la raison est simple. Elle était payante stone, saoule, trash, et en train de faire une folle d'elle. Personne n'aurait voulu la voir dans un show de téléréalité à jeun. C'est dans ses pires moments qu'elle a fait faire le plus d'argent à la Machine.

Ce fut la même chose pour Sid. Plus il saignait du nez sur sène, moins il était capable de tenir debout sans s'appuyer sur sa basse, plus il était junkie, plus il faisait de la marde, plus il était payant. Rappelons-nous qu'à la fin, il faisait semblant de jouer sur une basse débranchée. Quand il la tenait. Et pourtant les spectacles étaient sold out : ses producteurs et toute la Machine ont décidé de le laisser crever comme un chien, à 21 ans, parce que c'est à moitié mort qu'il les a mis riches.

Ça n'est pas par hasard que ça arrive ces choses-là. C'est parce que c'est profitable. Et c'est notre argent qui paie pour ça, chaque fois qu'on s'arrête pour les regarder s'embourber comme on regarde un accident sur le bord de la 10.

No comments: